Une Belgique sans “E-commerce” ?

Dans l’inconnue ou vers un retour marxiste? 

 

Récemment, Paul Magnette, président du Parti Socialiste, s’est attaqué aux e-commerces. Ses propos ont outré de nombreuses personnalités politiques dont beaucoup de libéraux. En effet, le socialiste voudrait que la Belgique soit le « premier pays sans e-commerce ». Il y dénonce les conditions de travail et l’impact environnemental que cela représente. Mais pourrions-nous nous passer véritablement de l’e-commerce ?

 

Tout d’abord, l’e-commerce représente une somme considérable au sein de l’économie Belge. En 2020, c’était 10,26 milliards d’euros dépensés dans des produits vendus sur internet et en 2021, 11 milliards. Mais l’e-commerce c’est aussi de l’emploi. En 2019, on estime le nombre d’e-commerçants entre 15 000 et 25 000. C’est aussi 8 millions de consommateurs au sein de notre plat pays.

 

Ensuite, l’e-commerce n’est pas aussi développé que dans nos pays voisins. En effet, sur les 100 meilleurs webshop de notre pays, seulement 40% sont Belges. La plupart des achats proviennent de l’étranger et de ce fait, beaucoup d’emplois passent la frontière. Actuellement, ce sont près de 11 000 personnes qui travaillent dans l’e-commerce et plusieurs milliers d’indépendants qui travaillent en collaboration. Il est clair que le développement du commerce en ligne peut générer beaucoup d’emplois, notamment au niveau de la logistique. Ce dernier constitue un poids non négligeable dans l’économie Belge.

 

Enfin, l’e-commerce ne rime ni avec Amazon, ni avec mondialisation. Les webshops peuvent être un allié de taille pour les indépendants. Ceux-ci pourraient augmenter leurs revenus et faire de la publicité en faisant usage du e-commerce.

 

La Belgique a tout intérêt à développer l’e-commerce. Son poids dans l’économie n’est pas négligeable et les webshops peuvent créer de nombreux emplois. Nous devons faire tout notre possible pour l’intégrer dans toutes les couches du commerce, du plus petit commerçant au plus grand. L’e-shop peut être un allié majeur pour les indépendants et ils peuvent évoluer en symbiose. Le numérique devient de plus en plus indispensable dans un monde qui évolue constamment. L’encadrement et la formation seront aussi essentiels. Ainsi, nous pourrons continuer à progresser économiquement et garantir des commerces de qualité pour tous.

 

 

Sources :

 

https://www.retaildetail.be/fr/news/général/l’e-commerce-en-belgique-poursuit-sa-croissance

 

https://www.rtbf.be/article/le-commerce-en-belgique-46000-webshops-8-millions-de-consommateurs-10930621

 

https://www.retis.be/chiffres-secteur-ecommerce-belgique/

 

https://www.rtbf.be/article/e-commerce-en-belgique-plus-d-achats-plus-d-acheteurs-mais-des-montants-depenses-inferieurs-en-2020-10721965

 

https://www.retis.be/emploi-ecommerce-belgique/

 

Image :

https://www.retaildetail.be/fr/news/général/l’e-commerce-en-belgique-poursuit-sa-croissance