Les femmes: des droits et des libertés

Saviez-vous que la première journée nationale dédiée aux femmes a été célébrée le 28 février 1909 aux États-Unis ? et c’est en 1975 que l’Organisation des Nations Unies a commencé à célébrer la journée internationale des droits de la femme le 8 mars. Cette date est l’occasion de faire un bilan et de parler ouvertement de la place de la femme dans notre société.

Pourquoi cette journée est-elle importante ?

La tendance mondiale est, fort heureusement, à un accroissement des droits de la femme mais, force est de constater, que ce n’est pas encore le cas dans tous les pays. A titre d’exemple, en Afghanistan, les Talibans, au pouvoir depuis le retrait des troupes américaines, contraignent les femmes qui voyagent à plus de 45 miles (72 km) à être accompagnées par un membre proche de la famille, un homme…

Jadis, les femmes vivaient tel que dans le gynécée grec. Femmes au foyer, elles étaient au service quasi exclusif de l’homme et perçues comme nourricières. Après un laborieux parcours, les femmes se sont émancipées petit à petit pour trouver plus de liberté, de dignité, de droits et de respect.

 

Et en Belgique ? Le parcours des femmes en quelques dates

1880

L’ULB est la première université à ouvrir ses portes aux étudiantes.

1900

Les femmes mariées ont le droit d’obtenir un contrat de travail, d’encaisser leur propre salaire et d’ouvrir un compte épargne.

Avril 1920

Loi attribuant le droit de vote aux femmes au niveau communal.

Février 1921

Éligibilité des femmes.

27 août 1921

Droit d’exercer des fonctions exécutives au sein des collèges échevinaux.

27 mars 1948

La Belgique accorde le droit de vote aux femmes. Droit de vote qui sera utilisé la première fois lors des élections du 26 juin 1949.

1965

Marguerite De Riemaecker-Legot est la toute première femme à devenir ministre en Belgique.

1977

Antoinette Spaak obtient la présidence du FDF de 1977 à 1982, devenant ainsi la première femme belge présidente de parti. Elle sera ensuite élue députée européenne puis présidente du conseil de la communauté française.

Octobre 1982

Décision du Conseil des ministres de rendre obligatoire la mixité dans les réseaux scolaires

1990

L’interruption volontaire de grossesse est officiellement dépénalisée.

Octobre 2019

Sophie Wilmès est la première femme à devenir Première ministre.

2021

Laura Hidalgo devient présidente des JeunesMR

Il reste du chemin à parcourir …

D’après un rapport établi par l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes en 2021, l’écart salarial au niveau du salaire horaire s’élève à 9.2 % en défaveur des femmes. Cet écart représente 23.1 % si l’on prend en considération les salaires annuels.

Au 01 janvier 2020, sur 706 650 membres recensés dans les fédérations sportives reconnues par l’ADEPS en Fédération Wallonie Bruxelles, 219 221 sont des femmes, soit approximativement 31%.

A l’issue des élections de 2018, sur 262 communes wallonnes, seules 46 étaient dirigées par une femme, soit à peine 18%.

La place de la femme dans nos folklores issues de vieilles traditions pose également question.

 

Et au MR …

Un peu d’histoire…

C’est lors de son premier congrès d’après-guerre que le Parti libéral décide d’encourager par tous les moyens l’émancipation civile et politique de la femme. Lors des élections d’avril 1921, 31 femmes obtiennent leur élection sur des listes libérales. Par après, des figures féministes libérales ont été pionnières en la matière. Tout d’abord Madame Forestoise Jane Brigode qui, en février 1913, crée la Fédération belge pour le suffrage des femmes dont elle sera présidente. Echevine de Forest depuis 1921, elle militera avec conviction pour l’extension du droit de vote des femmes au niveau provincial avec à ses côtés la baronne Pol Boël (née Marthe de Kerchove de Denterghem) présidente de la Fédération nationale des femmes libérales créée en 1923. Après s’être toutes deux penchées sur la rédaction du programme féminin du Parti libéral, l’avocate Georgette Ciselet propose moultes revendications en matière électorale, l’accord quasi immédiat du suffrage au niveau provincial et par après au niveau des chambres. En 1935, le Conseil national du Parti libéral annonce sa volonté de voir octroyer aux femmes belges l’intégralité de leurs droits politiques. En juillet 1937, Jane Brigode est désignée pour exercer l’une des trois vice-présidences du parti. Pendant la seconde guerre mondiale, elle sera, de manière intérimaire, la première femme à présider un parti. En 1946, Georgette Ciselet est désignée pour un mandat de sénateur coopté.

En guise de conclusion

Nous pouvons espérer qu’une femme née en 2022 sera libre comme le vent et pourra décider de ses choix sans subir une quelconque inégalité… Les acquis des dernières décennies sont encore fragiles et doivent continuer à être renforcés avec ténacité…

Alors, homme que vous êtes, sachez que, comme le dit si bien « Cookie Dingler » dans sa chanson : « Etre une femme libérée tu sais c’est pas si facile… »

 

Sources: 

https://sosoir.lesoir.be/zoom-sur-5-avancees-majeures-des-droits-des-femmes-dans-la-societe

https://www.amnesty.fr/focus/8-mars-journee-internationale-des-femmes

https://www.google.com/search?client=avast-a-1&q=droit+de+la+femme+en+afghanistan&oq=droit+de+la+femme+en+afghanistan&aqs=avast..69i57j0l3.6325j0j7&ie=UTF-8

https://parismatch.be/actualites/societe/379030/10-dates-cles-de-la-lutte-pour-les-droits-des-femmes-en-belgique

https://www.lesoir.be/184981/article/2018-10-17/communales-2018-peine-18-de-femmes-bourgmestres-en-wallonie

https://emploi.belgique.be/fr/themes/egalite-et-non-discrimination/egalite-femmes-hommes-lecart-salarial

https://www.maisonlosseau.be/event/debat-femmes-folklore-traditions/

https://igvm-iefh.belgium.be/sites/default/files/136_-_rapport_ecart_salarial_2021_0.pdf

 

Statistiques issues du centre Jean Gol, info reçue par email le 09 février 2022.

Livre « Liberté et progrès », les 175 ans du parti libéral en Belgique, page 117